Ernest Jules Bollée

Le 1er janvier 1846

Ernest s’occupa des béliers hydrauliques dans de nouveaux locaux sis rue des vignes. On ne sait pas avec exactitude combien de béliers hydrauliques de tupe Bollée furent construits, mais la production fut sans aucun doute substantielle puisque Ernest affirmait avoir fabriqué quelque 1800 béliers à l’été 1914.