Coulée de cloches à Bressieux (Berlioz)

A l’occasion du 20ème anniversaire du festival de 2013 d’Hectoz Berlioz à la Côte Saint André, sa ville natale, deux cloches ont été coulées selon une tradition ancienne, au pied du château de Bressieux dans l’Isère.

Le 3 septembre 2015
Bressieux

Elles sont constituées de bronze, ou airain, un alliage de 72% de cuivre et le reste en étain.

Après démoulage et polissage, elles sont accordées.

Ces deux cloches, un DO 4 de 320 kg et un SOL 3 de 600 kg, ont été utilisées 10 jours plus tard à la clôture du festival dans 5ème mouvement « Songe d’une nuit de Sabbat » de la « Symphonie Fantastique » selon la forme originelle de l’œuvre d’Hector Berlioz.

L’inscription au centre est un extrait de la correspondance de Berlioz et Liszt en 1841, relatif aux sons des cloches rencontrés lors de ses voyages : « Evidemment la résonance harmonique des cloches dépend de la forme que le fondeur leur a donnée, des divers degrés d’épaisseur du métal à certains points de leur courbure, et des accidents de la fonte et du coulage. »